Domaine Cheveau

ACCUEIL

UN PEU D'HISTOIRE

L'HERITAGE DE NOS PARENTS

L'héritage de nos parents

La famille Cheveau
Les premières traces du domaine Cheveau au hameau de Pouilly remontent aux années 1950. André Cheveau le grand-père s’est à cette époque retrouvé du jour au lendemain propulsé de garde forestier à métayer dans une petite exploitation viticole. Comme pour la majorité des exploitations mâconnaises de cette époque, la vente des vins se fait majoritairement en vrac ou a de plus grandes maisons de vins bourguignonnes. C’est cependant durant cette époque que André puis son fils Michel apprennent et approfondissent le travail de la vigne ainsi que l’importance du travail bien fait sur la qualité des vins.

Récupération de quelques fermages, acquisition de nouvelles parcelles et construction de la première cuverie : le domaine Cheveau était né et commençait petit à petit sa croissance fulgurante vers ce qui fait aujourd’hui son identité.

Un nouveau souffle

Les pieds dans la tradition et les mains dans l’innovation, la nouvelle génération du domaine Cheveau a su dès les années 2000 reprendre et donner un nouvel élan à l’exploitation au cœur de laquelle ils ont grandis.

Le premier grand virage se fait entre 2002 et 2008 où en seulement 5 ans la famille passe d’une part minoritaire à la vente exclusive de leurs vins en bouteille.

Confiant dans leur choix, totalement avant-gardiste pour la région mâconnaise ces années-là, Nicolas et sa femme Aurélie ont fait le pari de mettre en valeur les terroirs de la région en vinifiant des vins d’une exceptionnelle qualité issue de leur travail en famille. Julien rejoint le Domaine en 2009.

Mariage entre Beaujolais et Mâconnais

Du Beaujolais au Mâconnais

En 2015, le domaine s’étend un peu plus au-delà des frontières mâconnaises du côté du Beaujolais et des crus de Saint Amour. 

Arrivé à l’âge de la retraite, Gérard Chaintreuil, l’oncle de Nicolas et Julien, décide de céder la totalité de sa propriété familiale à ses neveux. C’est ainsi que les crus font dès lors pleinement partie de l’identité du domaine Cheveau comme le véritable « remariage d’un domaine de Pouilly-Fuissé avec une propriété de famille de Saint-Amour ».

Tout comme pour ses meilleurs vins blancs, la famille met un point d’honneur à mettre (ou plutôt remettre) en valeur les terroirs du Beaujolais. Nombreux sont ceux qui peuvent aujourd’hui en témoigner : les vins rouges du domaine Cheveau sont aujourd’hui dignes des plus grand !

Une philosophie de travail

Avec le recul, après des nombreuses années à travailler ensemble au sein du domaine, la famille a réussi à s’approprier chacune des parcelles de vigne. Ainsi, cette connaissance leur permet aujourd’hui de comprendre le terroir et la spécificité de chacune d’entre elle et d’adapter la culture et la vinification afin de conserver au maximum la personnalité des terroirs.

Pour beaucoup, certains sols semble en tout point similaire, mais la famille Cheveau l’affirme : Il nous est impossible d’assembler nos cuvées en une seul, car le risque est alors de faire disparaitre le trésor des terroirs de Pouilly-Fuissé, du Beaujolais et du Mâconnais

Cette philosophie de vie et cette constante recherche d’un travail le plus respectueux possible, nous la retrouvons inscrites au dos de chaque bouteille comme un véritable Credo de la famille Cheveau :

« Nos cuvées sont toutes issues de nos raisins, fruit d’un travail rigoureux en famille. Soucieux de l’environnement, nous avons opté pour une viticulture respectueuse, avec labours des sols et vendanges manuelles. Vignes et vins sont élevés en limitant les intrants dans le plus grand respect de nos terroirs. »